AccueilFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Livre] Les oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:33


De l'autour domestique et du sauvage


L'autour sauvage a l'habitude de s'attaquer aux oiseaux domestiques, et l'autour domestique chasse les oiseaux sauvages [...] Interprété de manière allégorique, l'autour sauvage saisit sa proie et la dévore à la fois, parce que les impies dérangent constamment les actes et les pensées des simples. Mais l'autour apprivoisé est un père spirituel, qui se saisit des oiseaux sauvages chaque fois que, par son prêche, il amène un laïc à se convertir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:33


la tourterelle

La voix de la tourterelle a été entendue sur notre terre
Le chant de la tourterelle est le chagrin de l'esprit troublé. Le chant de la tourterelle signifie le gémissement d'une âme pénitente. La terre dont il est question est l'âme qui est retardée par sa considération envers la fragilité du monde. D'autre part, il y a notre pays, et l'étranger. [...] La terre étrangère est Babylone, notre terre Jérusalem. Babylone est interprétée comme le symbole de la confusion, Jérusalem comme une vision de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:33


Le pélican

"Le pélican est un oiseau d'Égypte qui habite dans les régions désertes du Nil. On raconte que cet oiseau tue ses petits de son bec et les pleure ensuite pendant trois jours. Après trois jours, il se blesse lui-même de son bec, et asperge ses petits de son sang." Ainsi, il ressuscite ceux qu'il avait d'abord tués, par une vivifiante aspersion de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:33


l'effraie

L'effraie est un oiseau qui aime les ténèbres de la nuit. Elle vit dans les vieux murs ; elle fait sa demeure dans les ruines de maisons dont le toit s'est écroulé. [...]
Au sens spirituel, l'effraie est le Christ, qui aime les ténèbres de la nuit, parce qu'il ne veut pas la mort de l'impie, mais que l'impie se détourne de sa voie et qu'il vive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:33


Le corbeau

Le corbeau est le diable qui cherche d'abord les yeux sur les cadavres, car dans l'homme il commence par détruire la prudence de la sagesse ; ensuite, il aspire la cervelle par les orbites. [...] D'autre part, le corbeau signifie le pécheur qui est vêtu comme du noir plumage des péchés. [...] Mais le corbeau est aussi interprété positivement ; ainsi par le corbeau est signifié le sage prédicateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:34


Le coq

Concernant le coq, on demande à qui il doit son intelligence. Mais saint Grégoire donne la réponse dans les Morales : "Le coq a reçu l'intelligence pour évaluer les heures de la nuit, et ensuite faire entendre l'appel au réveil", car sans doute, le saint considère d'abord la manière dont vivent ses ouailles, et ensuite conforme l'enseignement de sa prédication à leur niveau d'instruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:34


l'autruche

Qui ne sait combien le faucon et le héron passent tous les autres oiseaux par la vitesse de leur vol ? En fait, l'autruche a un plumage similaire au leur, mais pas la célérité de leur vol. En effet, elle n'est pas capable de décoller du sol, et elle étend ses ailes placées comme pour s'envoler, mais malgré cela, ne s'élève jamais du sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:34


Le vautour

Qui est signifié par l'oiseau nommé dans ce passage, si ce n'est celui qui s'est fait chair, puis nous a délivrés par son ascension ? En fait, c'est à lui que se réfère de manière appropriée le terme "vautour". En effet, si en vol le vautour aperçoit un cadavre qui gît, il se pose pour s'en nourrir, et souvent est tué alors qu'il descend vers la charogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:34


la grue

Lorsque les grues volent d'un endroit à l'autre, "elles maintiennent une formation de vol." Elles symbolisent, alors, ceux qui s'efforcent de vivre d'après la règle. Par ailleurs, lorsqu'elles sont en formation de vol "elles dessinent une lettre" avec leurs corps en volant, elles dénotent ainsi, ceux qui par leur vie droite accomplissent les enseignements de l'Écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:34


Le milan

Comme on le lit dans les Étymologies d'Isidore de Séville, "le milan est nommé de par la faiblesse de son vol". Par sa faiblesse, le milan désigne ceux qui sont tentés par la mollesse de la volupté. Le milan se nourrit de cadavres, parce que les hédonistes apprécient les désirs de la chair. Le milan vole constamment autour des cuisines et des étals.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:35


La cigogne

Elles ont une remarquable tendresse pour leurs petits ; elles couvent sans s'interrompre au point d'en perdre leurs plumes. [...] Tant que leurs petits ont besoin d'elles, elles doivent les nourrir, car tant que les élèves en ont besoin, les prélats doivent les nourrir de la parole de l'enseignement. De même, les sujets doivent chérir les prélats par leurs efforts, pour leur apporter le nécessaire dont ils ont besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:35


Le merle

Le merle est un oiseau noir. [Il signifie ceux qu'entache la noirceur des péchés. Le merle s'émeut et se délecte de la douceur de sa propre voix.] Au sens allégorique, il désigne ceux que tentent les désirs charnels. [...]
Ainsi, quiconque souhaite éloigner la volupté du merle doit se tourner vers les épreuves de la discipline suivant l'exemple du bienheureux Benoît, et par les blessures corporelles effacer ainsi les distractions de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:35


Le hibou

Le hibou est appelé ainsi du son de son cri, car sa bouche parle du fond de son cœur, car ce qu'il pense, il le révèle par sa voix. Il est, dit-on, un oiseau répugnant, car l'endroit où il demeure est souillé de ses excréments : un pécheur, par l'exemple de son comportement pervers, déshonore ceux avec qui il habite. C'est un oiseau chargé de plumes, c'est-à-dire avec un excès de chair et un faible poids en esprit, mais entraîné par une lourde inertie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:35


Le geai

Le geai vit dans les bois ; il va criaillant d'un arbre à l'autre, comme le bavard qui parle constamment aux autres de ceux qu'il côtoie, y compris des choses honteuses qu'il sait à leur sujet. Lorsque le geai rencontre une personne de passage il bavarde avec lui, et quand il trouve des moines reclus, il fait de même, car le bavard ne calomnie pas seulement les laïcs mais aussi ceux qui vivent cloîtrés dans les monastères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:35


L'oie

Il existe deux variétés d'oies, qui sont les domestiques et les sauvages. Les oies sauvages volent très haut et en ordre. Elles signifient ceux qui, loin des affaires courantes, maintiennent la droiture de leur vie. Les oies domestiques, en revanche, vivent ensemble dans les fermes ; elles jasent fréquemment ; elles se pincent l'une l'autre de leur bec. Elles signifient ceux qui, bien qu'appréciant le monastère, n'en trouvent pas moins du temps pour les bavardages et les médisances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:36


Le héron

Le héron cherche sa nourriture dans l'eau, mais construit son nid dans les forêts et les grands arbres, car l'homme juste, qui se nourrit de choses transitoires et éphémères, place pourtant son espoir dans les grands hommes : car sa chair se nourrit de choses éphémères, mais son esprit se délecte des biens éternels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:36


Le caladre

Le Physiologue dit du caladre [peut-être une espèce de pluvier ou un oiseau marin de type laridae] : "Il est entièrement blanc. Son aine soigne la cataracte. En effet, la nature du caladre est telle que s'il est placé devant un malade, il peut indiquer aux personnes présentes si le malade va guérir ou s'il va mourir. [...]"
Par le caladre est signifié le Christ, qui vint sur terre pour sauver l'humanité. Il est blanc parce qu'il est pur de tout péché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:36


La caille

La caille traverse la mer, l'âme traverse le malheur.
Les cailles "arrivent à date fixe", car elles traversent la mer à la fin de l'été. La chaleur de l'été est la flamme de la charité ; la froidure de l'hiver est la tentation qui refroidit l'esprit. C'est pourquoi, l'homme juste s'éloigne de l'amour des autres et traverse la mer de ce monde pour rejoindre l'amour de Dieu et rester à jamais dans ces chaudes contrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:36


La huppe

"Le nom grec de la huppe vient de ce qu'elle examine les excréments humains et se repaît de fumier répugnant. C'est un oiseau très malpropre, casqué d'une haute touffe de plume, qui se tient toujours sur les tombeaux et sur les excréments humains" selon Isidore de Séville. D'où ce qu'en dit Raban : "Cet oiseau symbolise les impies, les hommes qui se plaisent dans l'ordure du péché".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:36


Le cygne

Le cygne a un plumage blanc mais une peau noire. Allégoriquement la couleur blanche du plumage signifie le prétexte sous lequel la peau noire est dissimulée. Parce que le péché de chair est dissimulé par divers prétextes. Lorsque le cygne nage sur la rivière, il tient son cou dressé, parce que l'homme fier, entaché par des possessions matérielles, se rengorge lui-même de posséder des biens transitoires. [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:37


Le paon

Le paon a une voix effrayante, une démarche naturelle, une tête de serpent, et la poitrine couleur saphir. De plus, sur ses ailes, il a comme des plumes roussâtres. Il a aussi une longue queue, et, pourrait-on dire, comme couverte d'yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuGuesclin



Messages : 377
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   Dim 9 Mar - 19:37


L'aigle

Le nom de l'aigle (aquila), vient de sa vue perçante (acumen.) Il a, dit-on, une telle vue que, quant il plane l'aile immobile au-dessus de la mer, invisible aux regards humains, il voit d'une si grande hauteur nager les petits poissons et, descendant comme un trait, il saisit sa proie et l'entraîne au rivage d'un coup d'aile. On dit que, même en face des rayons du soleil, il ne détourne pas son regard. [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Livre] Les oiseaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Livre] Les oiseaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseil: livre sur oiseaux
» Un livre sur les oiseaux de chez nous.
» Atlas des oiseaux nicheurs de wallonie
» La langue des oiseaux ou la langue secrète des philosophes
» Extrait du Livre de la Loi d'A. Crowley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
saint romans les melles :: Le village :: Bibliothèque :: Ouvrages sur la Chasse-
Sauter vers: